S.F. 
[Art, science & fiction]


Agenda Moleskine, stylo Bic
14 x 9,5 x 1,5 cm
Terre

A l’occasion de son dixième anniversaire, le MAC’s consacre son exposition d’automne à la science-fiction. La manifestation, intitulée S.F [Art, science & fiction] est une exposition collective qui embrasse de nombreuses disciplines de l’art d’aujourd’hui.
L’exposition a l’ambition d’explorer les liens entre les beaux-arts et la science-fiction. Elle présentera dès lors des œuvres et des documents relevant  de courants esthétiques et de mouvements culturels divers : le visiteur y trouvera, par exemple, aussi bien des artistes modernes qui ont spéculé sur des concepts scientifiques comme la quatrième dimension, que des artistes postmodernes ou contemporains qui revisitent des mythes populaires comme Superman.
Avec des pièces de Lewis Baltz, Larry Bell, Fred Biesmans, Jacques Charlier, Anton Corbijn, Edith Dekyndt, Lucio Fontana, Dora Garcia, Bruno Gironcoli, Dominique Gonzalez-Foerster, João Maria Gusmão & Pedro Paiva, Peter Hutchinson, Ann Veronica Janssens, Mike Kelley, Tetsumi Kudo, Kasimir Malevitch, Chris Marker, John McCracken, Tony Oursler, Jean Perdrizet, Robert Smithson, Ionel Talpazan, Christophe Terlinden, Gavin Turk, …
Le commissariat de l’exposition est assuré par Denis Gielen. Un ouvrage consacré à la thématique de l’art et de la science-fiction sera réalisé par le commissaire à l’occasion de cette manifestation.

L’apocalypse est l’un des grands thèmes de la SF, repris à la religion. Pourtant des croyances, fondées sur des pseudosciences ou des mauvaises interprétations de documents, continuent malgré tout de la prédire aujourd’hui. C’est le cas d’un courant New Age qui en a fixé la date au 21 décembre 2012, d’après la fin d’un cycle du calendrier maya. La ‘bible’ maya, le Popol Vuh, conçoit en effet des essais successifs de créations de mondes. Pour les Mayas, nous vivons dans le 4e monde et celui-ci touche à sa fin. Un rendez-vous (très médiatisé) avec l’apocalypse que l’artiste belge Christophe Terlinden a reporté dans son agenda.

De apocalyps was altijd al een belangrijk SF-thema. Het is ontleend aan de grote religies maar bleef voortleven in overtuigingen die, steunend op pseudowetenschappen en verdraaide interpretaties van oude documenten, voorspellen dat de totale ondergang nabij is. Volgens een bepaalde stroming binnen New Age zal het op 21 december 2012 zover zijn. De aanhangers van deze stroming steunen daarvoor op de Popol Vuh, de ‘Bijbel’ van de Maya’s, waarin sprake is van werelden die elkaar opvolgen volgens een zeer precieze kalender: we gaan nu naar het einde van de vierde wereld. De Belgische kunstenaar Christophe Terlinden heeft dit (sterk gemediatiseerde) rendez-vous met de apocalyps netjes in zijn agenda genoteerd.

Mac’s.